Café-philo de la Caverne du Dragon : une expérience concluante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Café-philo de la Caverne du Dragon : une expérience concluante

Message  David.H le Jeu 14 Mar - 14:30

Bonjour, Smile

Pour ceux que la philo intéresserait, la Caverne du Dragon organise des cafés-philo autour de la première guerre mondiale. Le prochain rendez-vous aura lieu le Dimanche 28 avril.

http://www.lunion.presse.fr/article/autres-actus/oulches-la-vallee-foulon-musee-cafe-philo-une-experience-concluante
Oulches-la-Vallée-Foulon / Musée Café-philo : une expérience concluante
Publié le mardi 05 mars 2013 à 11H00

La Caverne du Dragon, musée du Chemin des Dames, accueillait, ce dimanche, son premier café-philo. Le succès est indiscutable. L'expérience sera donc reconduite.


POUR une première, le café-philo organisé à la Caverne du Dragon, musée du Chemin des Dames, a été une indiscutable réussite dont peuvent s'enorgueillir les initiateurs. Le public, assez différent de celui habituellement présent dans ces espaces, est venu nombreux et, par ses interrogations toujours pertinentes, a manifesté le vif intérêt qu'il portait à la problématique soumise à sa réflexion et à la discussion : « L'art doit-il représenter la guerre ? » Avait-il été mis en condition par le commentaire d'une remarquable précision, en appui sur de maintes références pluridisciplinaires, de l'exposition « Du plateau de Californie à la Caverne du Dragon, œuvres de Haïm Kern », présentée par une guide de la maison.
Cet heureux public a même eu, d'une certaine manière, droit à « deux cafés-philo pour le prix d'un ». Un premier avec la jeune femme guide devant au pied levé se substituer, le temps qu'il fallait, ce qu'elle fit avec un grand sens de l'à-propos, à Emmanuel Mousset, professeur de philosophie, chargé de l'animation, mais inopinément trahi par sa voiture lors de son départ de Saint-Quentin. Un autre débat s'est engagé dès l'arrivée de l'enseignant, un café-philo peut-être moins spontané au cours duquel néanmoins les apprentis philosophes ne se sont pas laissés enfermer dans un schéma de discussion préétabli.
Bien entendu, les questions sont plus nombreuses que les réponses. Et comme pour l'évacuer tout de suite, arrive la sempiternelle question de la relativité du Beau, suivie de la non moins traditionnelle interrogation de l'art dans sa vocation à représenter avant d'entrer dans le vif du sujet. L'art est-il compatible avec la guerre ? S'adosse-t-il à la guerre sans vouloir l'évoquer concrètement mais pour traduire le dégoût qu'elle peut inspirer ? Y a-t-il un art spécifique à la guerre ? Les questions se sont succédé jusqu'à celle de « L'art n'a-t-il de rapport qu'au sensible ? »
Le devoir de mémoire, le 28 avril
Les regards se sont alors dirigés vers l'installation de Lapie visible sous les fenêtres du café. « Cette œuvre contemporaine remet l'émotion à sa place, c'est-à-dire à distance. Par rapport à cette Première Guerre mondiale, dont tous les survivants sont disparus, nous ne sommes plus dans le temps de l'émotion mais dans celui de la compréhension. Donnons à penser plutôt qu'à voir », veut convaincre une intervenante. Et d'arriver au devoir de mémoire dont il sera largement question lors du second café-philo de la Caverne, prévu le dimanche 28 avril.

_________________
Cordialement,

David
http://sapigneul.perso.sfr.fr
avatar
David.H
Accro
Accro

Messages : 585
Date d'inscription : 20/08/2010
Age : 44
Localisation : Aisne

http://sapigneul.perso.sfr.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum