Les russes à Sapigneul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les russes à Sapigneul

Message  David.H le Mer 6 Juil - 13:31

Bonjour,

Conformément aux accords franco-russes, le Tsar Nicolas II enverra, en 1916, 2 brigades combattre aux côtés des français.Elles serviront jusqu'à leur dissolution en Janvier 1918. Les troubles provoqués par les soulèvements qui aboutiront à la révolution russe d'Octobre 1917 se ressentiront jusque dans les rangs. A savoir également que si le Tsar ne manqua pas à sa parole en envoyant des russes combattre auprès des alliés, ni la France, ni l'Angleterre, n'acceptera de donner l'asile politique au Tsar et à sa famille... qui seront exécutés par les communistes.

http://www.cheminsdememoire.gouv.fr/page/affichepage.php?idLang=fr&idPage=11166
Après les accords de décembre 1915 avec la France, le gouvernement impérial russe met sur pied quatre brigades d'infanterie, fortes de 44 000 hommes, réparties en huit régiments spéciaux. Les 2e et 4e brigades débarquent à Salonique pour se battre sur le front d'Orient, aux côtés des Alliés commandés par le général Sarrail. Elles serviront jusqu'à leur dissolution en janvier 1918. Les 1ère et 3e, (généraux Lochwitsky et Maruchevski), arrivent au printemps 1916 à Marseille, Brest, La Rochelle, acclamées par la population.


Trajet du corps expéditionnaire russe. Source : SGA/DMPA

Ces 20 000 soldats sont rassemblés au camp de Mailly (Aube) où les généraux Joffre et Gouraud les passent en revue. Un détachement russe participe au défilé du 14 juillet 1916, soulevant l'enthousiasme des Parisiens. La 1ere brigade est formée des 1er et 2e régiments (hommes de Moscou, de Samara), la 3e brigade des 3e, 6e régiments (formés à Ekaterinenbourg et à Tchéliabinsk), l'une venue de Mandchourie, l'autre d'Arkhangelsk. Le général Palitzine commande ces deux brigades composées de volontaires.

En juin, la 1ère monte en ligne en Champagne, à Aubérive; la 3e la relève en octobre jusqu'au début de 1917. En avril 1917, les quatre régiments sont rattachés à la 5e armée française du général Mazel afin de participer à l'offensive Nivelle. Le 16 avril, les Russes attaquent les positions allemandes au nord-ouest de Reims; en deux jours, ils prennent les ruines de Courcy, la cote 108, le Mont Spin, Sapigneul, capturant un millier de prisonniers et résistant aux contre-attaques. Le 20 avril, ils sont relevés par des unités françaises, après avoir perdu 70 officiers et 4 472 hommes tués, blessés ou disparus. Pour ces faits d'armes, les 1ère et 3eme brigades sont citées à l'ordre de l'armée.

Les lourdes tensions qui ébranlent les troupes françaises n'épargnent pas le corps russe dont les soldats ont profondément ressenti les événements de Russie (le 15 mars, le tsar a abdiqué et le 13 avril les militaires ont prêté serment à un gouvernement provisoire). Après les attaques du front de Reims, les survivants sont évacués puis regroupés au camp de Neuf-château où ils se scindent entre communistes et loyalistes partisans du gouvernement Kerensky. Le G.Q.G. français décide d'éloigner les Russes du front en les envoyant au camp de La Courtine (Creuse) : 16 000 hommes et 290 officiers s'y installent début juillet 1917. La crise éclate entre les deux factions, entraînant le départ de la 3e brigade, en majorité loyaliste, pour le village de Felletin. Les autorités françaises observent la neutralité jusqu'à l'intervention d'un ultimatum, à la suite d'un accord entre le général Foch et les autorités russes, sommant les mutins de la 1ère brigade de se rendre. Après des semaines de négociations, le ministre de la Guerre, Paul Painlevé, décide le blocus de La Courtine par l'armée française et fait rétablir l'ordre par les Russes loyalistes. Les 16 et 17 septembre, des canons de 75 tirent sur le camp. 7 500 mutins se rendent, les derniers irréductibles résistant jusqu'au 19. La mutinerie aura causé une dizaine de morts. Tandis que la 1ère brigade reste à La Courtine, la 3e est envoyée au camp du Courneau, en Gironde.

La prise du pouvoir en Russie par les communistes ayant relancé les passions, le Gouvernement français offre aux Russes trois possibilités : s'engager dans l'armée française, être volontaires comme travailleurs militaires, partir pour un camp en Afrique du Nord. Plus de 11 000 Russes sont volontaires pour le travail et environ 4 800 réfractaires sont envoyés en Algérie. Tous seront rapatriés à Odessa en 1919.
Près de 400 hommes, équipés et armés par la France, vont former une légion russe que commande le général Goutoua. Ce bataillon est affecté à la Division marocaine du général Daugan. Les Russes s'illustrent en 1918 dans les batailles de la Somme, du Soissonnais, du Chemin des Dames où fut tué, à Terny-Sorny, leur aumônier, le prêtre André Bogoslovsky. Cité deux fois à l'ordre de l'armée, le bataillon gagne la fourragère de la Croix de Guerre. Après l'armistice, il occupe le secteur de Mannheim, en Rhénanie.

Cette petite unité, au drapeau décoré par le maréchal Foch, a mérité son nom de "Légion russe d'honneur".

Sur le front d'Orient, les 2e et 4e brigades se sont vaillamment battues. La 2e brigade a ainsi été citée à l'ordre de l'armée par le général Sarrail pour sa conduite lors des attaques à Monastir, en 1916.

Source : MINDEF/SGA/DMPA

http://artcorusse.org/?p=531
Les 1ère et 3e (généraux Lochwitsky et Maruchevski), arrivent au printemps 1916 à Marseille, Brest, La Rochelle, acclamées par la population. Ces 20 000 soldats sont rassemblés au camp de Mailly (Aube) où les généraux Joffre et Gouraud les passent en revue. Un détachement russe participe au défilé du 14 juillet 1916, soulevant l’enthousiasme des Parisiens.


La 1ère brigade est formée des 1er et 2e régiments (hommes de Moscou, de Samara), la 3e brigade des 3e, 6e régiments (formés à Ekaterinenbourg et à Tchéliabinsk), l’une venue de Mandchourie, l’autre d’Arkhangelsk. Le général Palitzine commande ces deux brigades composées de volontaires.


Stèle du Fort de la Pompelle (au sud de Reims)


Dernière édition par David.H le Sam 11 Jan - 21:24, édité 1 fois

_________________
Cordialement,

David
http://sapigneul.perso.sfr.fr
avatar
David.H
Accro
Accro

Messages : 585
Date d'inscription : 20/08/2010
Age : 44
Localisation : Aisne

http://sapigneul.perso.sfr.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les russes à Sapigneul

Message  Cote_108 le Mer 6 Juil - 14:10

Bonjour David,

Quelques chiffres issus de "Histoire des soldats russes en France 1915-1920 Les damnés de la guerre" par Rémi ADAM

Bilan des pertes russes durant l'offensive Nivelle: 6000 Russes

Pour le 1er Régiment de la 1ère Brigade:
1er bataillon 43,7%
2ème bataillon 75%
3ème bataillon 68%
4ème bataillon 42%

Pour le 2ème régiment
1er bataillon 58%
2ème bataillon 65%
3ème bataillon 22,6%

D'autres chiffres pour se rendre compte de la violence de cette offensive:
- Du 17 au 20 avril 1917, 1.600.000 obus ont été tirés sur le seul massif de Brimont,
- durant cette offensive 265.000 obus de 75 ont été tirés chaque jours.

Question "ambiance":
- Près de la moitié des officiers de la 1ère brigade ont été tués ou blessés et d'après G. Zamotine plusieurs d'entre eux l'ont été par leurs propres hommes par "vengeance" contre les mauvais traitements auxquels ils avaient été soumis...

Concernant La Courtine, je me souviens avoir lu (mais où???) que la dizaine de victime était un chiffre "officiel" et que la réalité était plutot de l'ordre de 600...

Cordialement
Laurent

Cote_108
Accro
Accro

Messages : 797
Date d'inscription : 07/02/2011
Age : 52
Localisation : Bois colombes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les russes à Sapigneul

Message  David.H le Ven 18 Nov - 14:01

Petite info concernant la 1ère brigade russe sur Sapigneul:
http://ufacbagnolet.over-blog.com/categorie-10767397.html
Engagée dès juin 1916 à l'est de Reims, la première brigade perd, en avril 1917, 50% de ses effectifs au Mont Sapigneul et au Mont Spin. De son côté, la troisième brigade occupe en octobre 1916 le secteur à l'est de Reims où elle reste jusqu'en mars 1917. A ce titre, elle est engagée dans de nombreux combats, et résiste notamment à une attaque aux gaz le 31 janvier 1917. En avril, elle occupe le secteur situé entre le fort de la Pompelle, près de Reims, et la ferme dite "Les Marquises".

Prenant part aux attaques d'avril 1917, la troisième brigade subit de très lourdes pertes. A la suite du coup d'Etat bolchevik en Russie, les brigades sont dissoutes. Certains soldats, 2 000 environ, voulant poursuivre le combat, sont incorporés dans la Légion russe. En mai 1918, elle perd 85% de ses effectifs devant Soissons et se distingue jusqu'en novembre 1918. Elle est citée deux fois à l'Ordre de l'Armée.


Plaque commémorative de la nécropole russe de Saint-Hilaire-le-Grand

_________________
Cordialement,

David
http://sapigneul.perso.sfr.fr
avatar
David.H
Accro
Accro

Messages : 585
Date d'inscription : 20/08/2010
Age : 44
Localisation : Aisne

http://sapigneul.perso.sfr.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les russes à Sapigneul

Message  David.H le Mar 29 Nov - 14:20

Cote_108 a écrit:Quelques chiffres issus de "Histoire des soldats russes en France 1915-1920 Les damnés de la guerre" par Rémi ADAM
A propos de cet ouvrage, on peut le consulter sur Google à cette adresse: http://books.google.fr/books?id=niAMyat8R5YC&pg=PA89&dq=sapigneul&hl=fr&ei=LsnUTtmaEIyosAbr2riKCA&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=1&ved=0CC0Q6AEwADgK#v=onepage&q=sapigneul&f=false

Voici aussi un article intéressant: http://www.lecourrierderussie.com/2011/03/25/ni-traitres-ni-heros/


Dernière édition par David.H le Ven 17 Fév - 14:32, édité 1 fois

_________________
Cordialement,

David
http://sapigneul.perso.sfr.fr
avatar
David.H
Accro
Accro

Messages : 585
Date d'inscription : 20/08/2010
Age : 44
Localisation : Aisne

http://sapigneul.perso.sfr.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les russes à Sapigneul

Message  Bat-Marne.14-18 le Dim 4 Déc - 19:33

Bonsoir à tous,

Concernant la présence des troupes Russes dans la région lors de la 1ère GM, voici une série de photos prises dans le Musée du Fort de la Pompelle :



LE CORPS EXPEDITIONNAIRE RUSSE EN CHAMPAGNE 1914-1918 :

En décembre 1915, lors du voyage en Russie du président français Paul DOUMER, il est envisagé l'envoi de troupes russes sur le Front occidental ; l'Empereur Nicolas II souhaite que cette éventualité se réalise et charge son chef d'Etat-Major, le Général ALEXEIVEV d'étudier la mise en oeuvre du projet. Il est alors décidé, à titre d'essai, de mettre sur pied plusieurs brigades d'infanterie spéciale au cours de l'année 1916 ; quatre de ces brigades verront effectivement le jour et seront opérationnelles : les 1ère et 3e Brigades Russes Spéciales combattant en France alors que les 2e et 4e sont envoyées à Salonique.

Chaque brigade se compose de deux régiments d'infanterie comportant chacun trois bataillons à quatre compagnies ; en outre, chaque régiment dispose de trois compagnies de mitrailleuses, d'une section de liaison et d'une unité des services. L'effectif théorique d'une brigade est de 180 officiers et 8762 sous-officiers et hommes de troupes ; tous les officiers sont sélectionnés en fonction de leur connaissance de la langue française.

La 1ère Brigade Russe Spéciale aux ordres du Général LOKHVITZKY est formée dès janvier 1916 ; son recrutement s'effectue à Moscou en ce qui concerne le 1er régiment et à Samara pour le 2e régiment. La Brigade part de Moscou par chemin de fer le 3 février 1916, via la Sibérie et la Mandchourie, pour atteindre le port de Dairen sur le Pacifique où elle embarque à bord de deux navires français : le "LATOUCHE-TREVILLE" et "L'HIMAYALA". Au terme d'un périple de 30 000 kms à travers la Mer de Chine, l'Océan Indien, la Mer Rouge, le Canal de Suez et la Méditerranée, les Russes débarquent à Marseille le 26 avril 1916 !

La 1ère Brigade Russe Spéciale est ensuite dirigée sur le Camp de Mailly dépendant de la 4e armée française du Général GOURAUD ; sur place, elle est instruite, entraînée, équipée et armée : en effet, si les uniformes et petits équipements sont russes, l'armement et les équipements de combat sont fournis par la France. De fin juin 1916 au 16 octobre 1916, la Brigade est en première ligne et tient le front entre Suippes et Aubérive, le Camp de Mourmelon servant de base de repos aux unités. Le 16 avril 1917, la 1ère Brigade participe à l'Offensive du Général NIVELLE sur le Chemin des Dames et se fait remarquer par son héroïsme dans l'attaque de Courcy.

La 3e Brigade Russe Spéciale composée des 5e et 6e régiments spéciaux est formée en août et son recrutement s'opère à EKATERINENBOURG et TCHELIABINSK. Elle est commandée par le Général MAROUCHEVSKY. Le 16 octobre 1916, elle remplace la 1ère Brigade sur le Front entre Suippes et Aubérive où elle subit en janvier 1917, une attaque inattendue par gaz qui causa des pertes assez importantes.

En mars 1917, la 3e Brigade est envoyées au repos à Mourmelon puis, très rapidement, remonte au Front où elle tient les positions du Fort de la Pompelle et de la Ferme des Marquises jusqu'à la mi-avril 1917.

Elle participe ensuite à l'Offensive Nivelle et combat avec bravoure en attaquant la Cote 108, le Mont SAPIGNEUL et le Mont-Spin.

Les pertes des deux brigades russes dans les opérations d'avril 1917 s'établiront à 70 officiers et 4472 soldats tués, blessés ou disparus.

Après l'abdication du Tzar Nicolas II, les deux Brigades Russes sont retirées du front et envoyées au repos dans les Vosges puis au Camp de la Courtine où elles sont dissoutes. Cependant, grâce à l'intervention de Clémenceau, les officiers et soldats russes volontaires pour continuer le combat aux côtés des Français, purent constituer la "Légion Russe" de la valeur d'un bataillon qui, intégrée à la Division Marocaine, monte en ligne le 23 décembre 1917 sous le commandement du Colonel GOTOUA et se couvre de gloire lors des combats de 1918 qui se déroulèrent dans la Somme en mars et dans l'Aisne en mai.



Défilé d'un régiment Russe au Camp de Mourmelon en 1916.



Les Troupes Russes défilant devant le Général Gouraud au Camp de Mailly en octobre 1916



Soldats Russes de la 1ère Brigade encadrant des prisonniers Allemands du 203 I.R. après la prise de Courcy en avril 1917.



Revue de la 1ère Brigade Russe devant le Général Palytzine après la prise de Courcy.







Canon Russe Modèle 1908, calibre 762 mm, fabriqué par la société des usines POUTILOV à Petrograd en 1916.



Casque Adrian avec l'insigne des troupes Russes.



Boucle de ceinturon.

Cordialement

Béatrice
avatar
Bat-Marne.14-18
Accro
Accro

Messages : 256
Date d'inscription : 05/04/2011
Localisation : REIMS

http://frontdechampagne.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les russes à Sapigneul

Message  Bat-Marne.14-18 le Ven 27 Jan - 22:27

Bonsoir,

Pour continuer ce fil sur les Russes en France, voici quelques Cartes Postales :









Amitié Franco-Russe :





Cordialement

Béatrice
avatar
Bat-Marne.14-18
Accro
Accro

Messages : 256
Date d'inscription : 05/04/2011
Localisation : REIMS

http://frontdechampagne.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les russes à Sapigneul

Message  David.H le Mer 19 Juin - 16:19

Nouvel article sur le sujet: http://www.ascerf.com/gazette_3.pdf

_________________
Cordialement,

David
http://sapigneul.perso.sfr.fr
avatar
David.H
Accro
Accro

Messages : 585
Date d'inscription : 20/08/2010
Age : 44
Localisation : Aisne

http://sapigneul.perso.sfr.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les russes à Sapigneul

Message  Cote_108 le Mer 19 Juin - 17:30

Bonjour David

Nouvel article ? en date de 2010?? peut etre une petite erreur de sélection avec la gazette n° 9...

On peut même préciser qu'a cette adresse, on peut retrouver l'ensemble des gazettes du site de ASCERF, qui sont toujours assez bien faites et instructives. J'en conseille la lecture.

http://ascerf.fr/category/gazette/

D'ailleurs, je sais que G. de BREVERN, le Président de cette association, serait ravi d'inaugurer un monument à la mémoire des troupes russes ayant combattu à Sapigneul, 108 et un peu plus bas. Sais tu si un projet du genre est dans les cartons du coté de Sapigneul/Cormicy voir Berry au Bac à l'occasion du centenaire ou est ce "uniquement" sur Courcy comme mentionné dans la gazette n°9?

Cordialement
Laurent

Cote_108
Accro
Accro

Messages : 797
Date d'inscription : 07/02/2011
Age : 52
Localisation : Bois colombes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les russes à Sapigneul

Message  David.H le Mer 19 Juin - 21:43

Cote_108 a écrit:Nouvel article ? en date de 2010?? peut etre une petite erreur de sélection avec la gazette n° 9...
Alors je corrigerai en disant... "nouvel" article découvert sur le net. Je n'avais pas vu la date par contre j'ai trouvé l'article complet et intéressant. Wink

Cote_108 a écrit:D'ailleurs, je sais que G. de BREVERN, le Président de cette association, serait ravi d'inaugurer un monument à la mémoire des troupes russes ayant combattu à Sapigneul, 108 et un peu plus bas. Sais tu si un projet du genre est dans les cartons du coté de Sapigneul/Cormicy voir Berry au Bac à l'occasion du centenaire ou est ce "uniquement" sur Courcy comme mentionné dans la gazette n°9?
C'est clair que ce serait un projet intéressant. Il y'a des russes qui ont combattus, ont soufferts et sont morts sur Sapigneul et Côte 108. Il n'y a pas qu'à Courcy qu'il y'a eu ces combats.

_________________
Cordialement,

David
http://sapigneul.perso.sfr.fr
avatar
David.H
Accro
Accro

Messages : 585
Date d'inscription : 20/08/2010
Age : 44
Localisation : Aisne

http://sapigneul.perso.sfr.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les russes à Sapigneul

Message  David.H le Sam 11 Jan - 23:36

Pour info, un livre a été écrit sur le sujet. Il a été écrit par Andreï KORLIAKOV, le titre est "Le Corps Expéditionnaire Russe en France et à Salonique 1916-1918".
http://www.emigrationrusse.com/index.php?option=com_content&view=article&id=1243%3Ahs01&catid=98%3Alivres&Itemid=705&lang=fr

_________________
Cordialement,

David
http://sapigneul.perso.sfr.fr
avatar
David.H
Accro
Accro

Messages : 585
Date d'inscription : 20/08/2010
Age : 44
Localisation : Aisne

http://sapigneul.perso.sfr.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les russes à Sapigneul

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum