Alphonse GRANDRÉMY, l'éclusier de Sapigneul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Alphonse GRANDRÉMY, l'éclusier de Sapigneul

Message  David.H le Sam 24 Mar - 11:00

Bonjour,

Parmi les histoires de Sapigneul au cours de la première guerre mondiale, il y'a l'histoire d'Alphonse GRANDRÉMY, enfant du pays, éclusier de Sapigneul, qui portera de sérieux coups de main aux soldats français.

Alphonse GRANDRÉMY est né le 29 septembre 1862 à Sapigneul, fils de GRANDREMY Regnault Emile (°1838-12-16/15 +1884-12-09) et de THÉVENART Marie Mélanie (°1838-09-01 +avant 1871) (x 1862-06-18). On le trouve dans la liste des habitants de Sapigneul recensé en 1872 (il vit alors avec son père et sa nouvelle femme RAMET Joséphine Anaïs). La famille GRANDRÉMY est une ancienne famille de Sapigneul dont l'on retrouve la trace dès le milieu du XVIIe siècle. Ce nom de famille était déjà très rare au XIXe siècle, lorsque l'on croise un Grandrémy il est donc fort probable que ses ancêtres soient originaire de Sapigneul. L'abbé F. Grandrémy est également originaire de Cormicy/Sapigneul.

Après son service militaire de 4 ans auprès du 3ème Régiment de Génie, il entre au service de la navigation est devient éclusier à Sapigneul comme son père. Au cours de son service, il sauva 5 personnes de la noyade.

Lorsque la première guerre mondiale éclate, il n'a plus l'âge d'être mobilisé. Les allemands arrivent le 4 septembre 1914. Grandrémy s'illustra dans des actes de sabotages contre les allemands, en tant que franc-tireur, et en allant recherche les blessés sur le champs de bataille (les allemands ne lui tirent pas dessus pensant avoir besoin de lui dans le cas où ils récupéreraient le canal). Il connait parfaitement le terrain. S'apercevant que l'éclusier participe aux coups de feu, les allemands détruisent en représailles la maison de l'écluse. Il obtint la Croix de guerre. En 1918, il participera à empêcher la prise de Reims. Il sera alors légèrement gazé le 15 mai 1918 et sera replié sur Epernay.

Une fois l'armistice signée, il rejoigna son poste à l'écluse de Sapigneul... du moins ce qu'il en restait. Plusieurs de ses cousins Grandrémy de Sapigneul auront perdus la vie pendant cette guerre. Il fut en retraite en 1926 et parti alors vivre sur Reims. Le 28 février 1937, le "Journal des mutilés et combattants" lança une campagne pour faire connaître son courage et lui permettre d'obtenir la croix de Chevalier de la Légion d'Honneur. Distinction méritée surtout que ce combattant qui lutta 3 ans en première ligne ne put bénéficier de la carte du combattant et de la retraite qui va avec étant civil au moment des fais. Alphonse Grandrémy décéda le 11 mars 1943 pendant l'occupation allemande. Il est probable qu'il ne reçu jamais la légion d'honneur... un an et demi après les actions visant à faire obtenir cette distinction à M. Grandrémy les événements de la seconde guerre mondiale ont dû faire arrêter la procédure.

Journal des mutilés et combattants du 28 février 1937:
(à ceux qui seraient intéressés, j'ai un scan de meilleur qualité que celui-ci... Envoyez moi un MP)


Journal des mutilés et combattants du 14 Mars 1937:


Journal des mutilés et combattants du 6 Juin 1937:


Journal des mutilés et combattants du 1er Août 1937:


_________________
Cordialement,

David
http://sapigneul.perso.sfr.fr
avatar
David.H
Accro
Accro

Messages : 586
Date d'inscription : 20/08/2010
Age : 44
Localisation : Aisne

http://sapigneul.perso.sfr.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum